diabète

Home/Tag: diabète

Six mécanismes d’actions contre le surpoids

La composition corporelle est un indicateur important de la santé des personnes et des populations. Un excès de poids est associé à un risque accru de nombreux problèmes de santé, dont le diabète de type 2, l'hypertension, l'apnée obstructive du sommeil, l'arthrose, plusieurs types de cancer (dont le cancer du sein, le cancer colorectal et le cancer du pancréas), les maladies cardiovasculaires (maladie cardiaque coronarienne et accident vasculaire cérébral) ainsi qu’une réduction du bien-être mental. Un excès de graisse abdominale (graisse autour de la taille et dans la partie supérieure du corps) est plus fortement associé à un risque pour la santé qu'un excès de graisse dans la région des hanches et des cuisses. Un poids insuffisant est aussi associé à des problèmes de santé incluant l’arthrose, la sous-alimentation, l’infertilité et un risque accru de mortalité. Selon les résultats d’indice de masse corporelle (IMC) mesuré de l’Enquête canadienne sur les mesures de la santé (ECMS) de 2012 à 2013, près de 2 Canadiens sur 3 (62 %), âgés de 18 à 79 ans, faisaient de l’embonpoint ou étaient obèses tandis que 2 % avaient un poids insuffisant et 36 % avaient un IMC normal. (1) La cause du surpoids Le surpoids est un déséquilibre excédentaire entre la consommation des aliments et la dépense énergétique. Plusieurs personnes n'arrivent pas à se débarrasser de leurs surpoids malgré qu'elles font des efforts alimentaires ! D'abord, il faut comprendre comment les gens atteignent ce stade de surcharge pondérale pour pouvoir saisir les mécanismes d'actions des produits de santé naturels Unicity Balance. Nous vous suggérons de regarder cette vidéo explicative:   Les mécanismes d'actions contre la surcharge pondérale Réduction de l’appétit  UNCITY BALANCE contient une matrice de fibres brevetées qui forme une solution de

Comment prévenir l’hyperglycémie en cas de diabète?

Introduction Le diabète sucré est un trouble caractérisé par l’hyperglycémie et la glycosurie. Il existe deux types de diabètes : le diabète insulinodépendant (type I) et le diabète non  insulinodépendant (type II).   Le diabète insulinodépendant (type I)  Caractérisé par une insuffisance de la sécrétion de l’insuline : une hormone qui permet aux cellules de l’organisme d’utiliser le glucose comme source d’énergie. Cette insuffisance est consécutive à la destruction auto-immune d’une forte proportion des cellules bêta du pancréas (cellules qui secrètent la pro-insuline). Par conséquent, les cellules de l’organisme ne peuvent pas utiliser le glucose et la glycémie (taux dans le sang) augmente. Cette maladie se déclare, habituellement chez des personnes de moins de 35 ans (entre 10 et 16 ans le plus souvent). Elle évolue rapidement et son issue est fatale sans injections régulières d’insuline. La prédisposition à ce type de diabète peut être héréditaire. Le diabète non insulinodépendant (type II)  C’est le diabète le plus courant qui se manifeste au cours de l’âge adulte. Il se constitue en général de façon graduelle et affecte surtout les adultes de plus de 40 ans. Dans certains cas, ce trouble est lié à une sécrétion insuffisante d’insuline, mais la plupart du temps il y a une résistance à de la réponse des cellules de l’organisme  à l’insuline secrétée. Parmi les facteurs qui prédisposent à ce type de diabète : l’hypertension artérielle et l’obésité facio-tronculaire.   Le rôle de l’insuline  L'insuline est une hormone fabriquée naturellement par l'organisme, indispensable à la construction des cellules et à leur fonctionnement. L'insuline est sécrétée par le pancréas, présente en permanence dans le sang, sécrétée 24 h sur 24 à petite dose, la sécrétion d'insuline augmente après la consommation de glucides pour maintenir le