187px-Glycerin_Skelett.svgLe glycérol, ou glycérine, est un composé chimique de formule HOH2C–CHOH–CH2OH. C’est un liquide incolore visqueux et inodore au goût sucré et faiblement toxique, utilisé dans de nombreuses compositions pharmaceutiques. Sa molécule possède trois hydroxyles correspondant à trois fonctions alcool responsables de sa solubilité dans l’eau et de sa nature hygroscopique. Un résidu glycérol constitue l’articulation centrale de tous les lipides de la classe des triglycérides et des phosphoglycérides.

Propriétés
Propriétés physiques

Le glycérol se présente sous la forme d’un liquide transparent, visqueux, incolore, inodore, non toxique et au goût sucré.

Le glycérol peut se dissoudre dans les solvants polaires grâce à ses 3 groupes hydroxyles. Il est miscible dans l’eau et l’éthanol ; et insoluble dans le benzène, le chloroforme et le tétrachlorométhane7.
Propriétés chimiques

Dans les organismes vivants, le glycérol est un composant important des glycérides (graisses et huiles) et des phospholipides. Quand le corps utilise les graisses stockées comme source d’énergie, du glycérol et des acides gras sont libérés dans le sang.

Autre propriétés

Le glycérol a un goût sucré de puissance moitié moindre que le saccharose, son pouvoir sucrant est de 0,56-0,64 à poids égal.

Le glycérol a des propriétés laxatives et diurétiques faibles7.

Comme d’autres composés chimiques, tels que le benzène, son indice de réfraction (1,47) est proche de celui du verre commun (~1,50), permettant de rendre « invisibles » des objets en verre qui y seraient plongés.
Production et synthèse

La synthèse historique de la glycérine est due à Wurtz, à partir du tribromure d’allyle. Toutefois cette synthèse n’est pas totale car le tribromure d’allyle est lui-même préparé à partir de la glycérine. La synthèse totale est due à Charles Friedel et Silva à partir du propylène.
Le glycérol est formé durant la fermentation alcoolique du moût de raisin lors de la production du vin.

Le glycérol est un sous-produit de la réaction de saponification, dont le but premier est de fabriquer du savon à partir de matières grasses animales ou végétales. Cette réaction s’écrit :

corps gras + soude ➪ savon + glycérol

La glycérine est un sous-produit de la transestérification d’huiles végétales lors de la production d’esters méthyliques d’huiles végétales (EMHV) qui servent de carburants sous la dénomination de biodiesel ou diester.

Les huiles de noix de coco et de palmiste qui contiennent un pourcentage élevé (70-80 %) d’acides gras en C6 à C14 libèrent de plus grandes quantités de glycérol que les gras et huiles qui contiennent majoritairement des acides gras en C16 et C18, comme les graisses animales, les huiles de graines de coton, graines de soja, olives et palme.

 

Source : http://fr.wikipedia.org/wiki/Glyc%C3%A9rol