Antibiothérapie

Home/Conseils pratiques/Antibiothérapie

Comment gérer l’antibiothérapie

La consommation des antibiotiques augmente chaque année et à l’origine de la résistance des bactéries aux antibiotiques, ce qui rend le traitement de plus en plus inefficace. Vous connaissez surement la citation qui dit : « les antibiotiques ce n’est pas automatique ! » voilà pourquoi il est très indispensable de suivre les règles soit par le prescripteur soit par le patient. Principales causes de la résistance ou la non-guérison : 1-    Le prescripteur : -    Absence de prélèvements avant de traiter afin d’identifier le germe responsable et donc le bon traitement; -    Prescription non nécessaire d’un antibiotique (toute hyperthermie ne signifie pas forcément une infection bactérienne); -    Ne pas pratiquer l’antibiogramme afin de savoir le bon antibiotique ; -    Posologie pas suffisante ou pas adaptée ; -    Prescrire un antibiotique pour une maladie virale ou autre que bactérienne ce qui attaque la flore naturelle ; -    Une mauvaise association médicamenteuse ; -    Une durée mal adaptée de traitement ; 2-    Le patient : -    Ne pas respecter la posologie indiquée ; -    Ne pas respecter l’intervalle des prises de l’antibiotique ; -    Interruption du traitement sans avis médical ; -    L’automédication ; Pour toutes ces raisons là, la faute au prescripteur ou bien le patient, le traitement est moins efficace ou ayant une action dangereuse engendrant une résistance aux antibiotiques. Il est très important de suivre les règles surtout lorsqu’on parle de l'antibiothérapie. Les règles de la prescription et de la prise des antibiotiques : Le prescripteur doit avant tout bien évaluer les symptômes de la maladie, puis orienter le malade vers un examen (prélèvement) associé à un antibiogramme afin de savoir quel germe est responsable de la maladie en premier lieu, puis déterminer

Sulfamides

Le sulfamide, également appelé amine sulfurique, est un composé chimique de formule SO2(NH2)2. C'est un solide blanc, cristallisé dans le système orthorhombique. On prépare le sulfamide en faisant réagir de l'ammoniac avec du chlorure de sulfuryle. En chimie organique, le terme sulfamide peut également renvoyer au groupe fonctionnel formé par une chaîne organique liée à l'un des atomes d'azote du sulfamide. Ce sont les sulfamidés. Les sulfamides symétriques peuvent être préparés directement à partir d'amines et de dioxyde de soufre SO2 gazeux Dans cet exemple, les réactifs sont l'aniline, la triéthylamine et l'iode. On pense que le dioxyde de soufre est activé par une série d'intermédiaires : Et3N+SO2–, Et3N-I+I– et Et3N+SO2–.   Source : http://fr.wikipedia.org/wiki/Sulfamide

Tags: |

Antibiothérapie

Une antibiothérapie est un traitement par antibiotique. Les indications à l'antibiothérapie sont les infections bactériennes. Il existe deux types d'antibiothérapie, la curative et la prophylactique ou préventive (antibioprophylaxie). Le choix de ou des antibiotiques est fait par le médecin en fonction du germe en cause, du foyer infectieux, de l'état du malade (terrain), des antibiotiques éventuellement déjà prescrits. Si besoin est, un prélèvement à visée bactériologique (afin de déterminer quel est le germe responsable de l'infection) est fait avant le debut de l'antibiothérapie. Une antibiothérapie peut être le plus souvent une monothérapie à base d'un seul antibiotique ou parfois une bithérapie (deux antibiotiques) voire une trithérapie (trois antibiotiques) dans certains cas. L'association de deux ou plusieurs antibiotiques permet dans certains cas d'être plus efficace sur un germe identifié, ou d'avoir un maximum de chance d'être efficace si le germe n'est pas identifié. La durée de l'antibiothérapie varie selon le germe, sa localisation, le terrain, l'évolution de la maladie. Elle doit être décidée par le médecin et est poursuivi très souvent au-delà de l'amélioration des symptômes du malade afin d'éviter toute récidive. La surveillance de l'antibiothérapie se fait sur sa tolérance et l'apparition éventuelle d'effets secondaires, sur l'évolution clinique et biologique, sur les prélèvements devenus négatifs ou non, sur les dosages sanguins d'antibiotiques.