AsmaPharma

Accueil/Asma

À propos de Asma

Cet auteur n'a pas encore renseigné de détails.
Jusqu'à présent Asma a créé 2 entrées de blog.

Médicaments, plantes ou produits de santé naturels ?

Aujourd’hui en matière des soins, on constate de plus en plus le recours au « NATUREL » soit en premier lieu pour éviter les effets indésirables des médicaments ou en dernier lieu en cas d’échec thérapeutique ou tout simplement à titre de prévention, que signifie-t-il « NATUREL » ? Ça peut être des plantes médicinales, de l’homéopathie, des probiotiques, des vitamines et des micronutriments…etc. L’utilisation de certaines plantes médicinales a toujours prouvé son efficacité vis à vis les traitements chimiques mais le « naturel » ne signifie pas nécessairement « l’innocuité », certaines plantes médicinales malgré leurs bénéfices ne peuvent être utilisées dans leur état naturel,  et encore moins avec les fongicides, les polluants et les pesticides, on n'est plus sure de leur qualité, par contre dans les laboratoires de recherche la réglementation est sévère de sorte que les extraits des plantes subissent des examens de contrôle de qualité: au moins on est sur de l’innocuité !   Les catégories des produits de la santé :   Des médicaments avec des molécules chimiques de synthèse comme la digoxine (le toloxin) qui est un glycoside cardiotonique de la plante Digitale qu’on ne peut la consommer à l'état naturel c'est très dangereux car sa dose thérapeutique est proche de sa dose toxique (le naturel n'implique pas forcément la sécurité). Le plus pertinent dans ce genre de cas est d’utiliser le médicament, tout en respectant les directives du médecin et du pharmacien pour une utilisation optimale. Des produits de santé naturels (PSN) par la définition de santé Canada: "En vertu du Règlement sur les produits de santé naturels, qui est entré en vigueur le 1er janvier 2004, on entend par produits de santé naturels (PSN) : les vitamines et minéraux; les plantes médicinales; les remèdes homéopathiques; les remèdes traditionnels (p.

Comment soulager le syndrome de la fatigue chronique (SFC) ?

Ce syndrome est caractérisé par des périodes de fatigue non soulagée par le repos d’une durée d’au moins 6 mois. On lui a attribué aussi d’autres noms : Encéphalomyélite myalgique (EM). Les causes de ce syndrome mystérieux ne sont pas connues et on suppose qu’il fait suite d’une dysfonction immunitaire (infections virales), une exposition aux pesticides et /ou aux toxines environnementales, troubles endocriniens, troubles métaboliques, perturbation du sommeil, intoxication aux métaux lourds, des facteurs psychologiques (stress, anxiété, dépression) et ça peut être lié aussi à une hypothyroïdie.   Symptômes   Des maux de tête, troubles de mémoire et de concentration, une faiblesse musculaire, difficulté à dormir, enflure des ganglions, mal de gorge, douleurs articulaires, sensibilité anormale aux sons, à la lumière ou les odeurs, nausées et une hypotension possible.   Prévention   Essayez de réduire le stress. Adopter une alimentation équilibrée à base d’aliments non exposés aux pesticides, sinon lavez bien vos légumes et fruits et même les grains (jusqu’à avoir une eau claire). Évitez les allergènes au niveau de votre alimentation (isolez les intolérances alimentaires, souvent dues au : lait, le blé, les aliments fermentés). Évitez de vous exposer aux ondes électromagnétiques, aux bruits forts et aux lumières stimulantes. Augmentez vos exercices physiques graduellement ou pratiquez du Yoga. Évitez les aliments sucrés (causent une diminution des capacités immunitaires). Hydratez-vous bien en buvant beaucoup d’eau (pas d’un seul coup). Réduisez ou cessez la consommation de l’alcool et la caféine. Consommez des fruits contre l’inflammation : grenadine, bleuets, framboises. Maîtrisez les taux sanguin du sucre de sorte d'éviter des variations importantes (souvent dues à l'ingestion des sucres raffinés), vous pouvez voir dans les illustrations la courbe idéale de la sécrétion d'insuline et des exemples de la