hémorroïdes

Comment traiter les hémorroïdes?

Categories: Tags:

 

Les hémorroïdes sont caractérisées par une dilatation des veines de la zone anale (anus et rectum) et du tissu les entourant, elles peuvent être internes, externes ou bien mixtes.

Les symptômes hémorroïdaux :

Les hémorroïdes internes ne provoquent généralement pashemorroides demonstration de douleur puisqu’il n’y a pas de nerfs sensitifs dans cette région.

Par contre, les hémorroïdes internes étant situées sur le pourtour de l’anus, elles provoquent une douleur intense surtout lors du passage des selles et parfois des démangeaisons.

Les symptômes peuvent aller jusqu’à une hémorragie rectale, dans ce cas-là une consultation médicale s’avère nécessaire.

 

Les facteurs mis en cause:

Les hémorroïdes peuvent survenir à tout âge mais sont plus fréquentes avec le vieillissement et chez la femme enceinte (à cause de la pression du fœtus) d’autant plus chez les personnes obèses ou avec peu d’activité physique.
La cause principale est la constipation: l’effort d’évacuation des selles soumet les veines à une pression qui provoque leur dilatation. Il existe aussi d’autres facteurs favorisant les hémorroïdes : une pression externe due à un effort physique intense (lever des objets lourds), position assisse pour longtemps (travail de bureau, de chauffeur ou équitation), la grossesse, la prédisposition familiale, effet indésirable d’un médicament et une alimentation pauvre en fibres ou riches en épices.

 

Prévention et traitements :

Pour prévenir l’apparition des hémorroïdes, il faut lutter contre la constipation en premier lieu par les mesures suivantes :

  • Ayez une alimentation riches en fibres : les céréales, les petits fruits frais (prunes, framboises, fraises, figues, raisins secs, abricots, noisettes…etc.), des légumes (haricots rouges, haricots blancs, lentilles, choux, artichauts, épinards, céleri, poireaux, petits pois, pois chiche, tomates…etc.) , les féculents (pain complet, pain au son, riz brun…etc.) et les grains entiers;

  • Ajoutez l’huile d’olive à votre alimentation;

  • Évitez les aliments épicés, transformés, les produits laitiers, excès de viandes rouges ou graisses saturées, le café (tout produit contenant de la caféine), tabac et alcool;

  • Hydratez-vous avec au moins 6 verres d’eau supplémentaires par jour;

  • Faites régulièrement une activité physique et bougez-vous le plus que possible;

  • Ne restez pas longtemps assis aux toilettes;

  • Évitez de forcer lors de la défécation;

  • Diminuez votre poids pour diminuer la pression sur les veines du rectum;

  • Changer de traitement médicamenteux sous l’avis de votre médecin s’il vous cause la constipation.

 

Comment soulager l’inflammation ?

  • Lavez la région anale avec du savon non parfumée et rincez avec de l’eau froide;

  • Prenez des bains de siège chaud et froid successivement pour activer la circulation sanguine;

  • Appliquez des compresses d’eau glacée pour un soulagement immédiat sinon des compresses d’eau d’hamamélis ou bien un produit spécial qui contient le marronnier d’inde si les hémorroïdes ne sont pas saignantes.

 

Quels sont les suppléments à prendre ?

  • Des suppléments de fibres si l’apport nécessaire n’est pas atteint par l’alimentation, il est préférable de les consommer le matin;

  • Des suppléments de vitamines C, E, B6;

  • Produits naturel à base de la plante Ginkgo biloba qui renforce les veines.

 

Quels produits pharmaceutiques en dernier recours ?

  • Des émollients pour les selles;

  • Des anesthésiques locaux qui soulagent la douleur rapidement;

  • Des agents anti-inflammatoires (Cortate® sous forme de crème);

  • Des analgésiques en cas de douleur intense.

 

Dans quels cas une consultation médicale s’impose ?

  • S’il y a du sang dans les selles ou un saignement rectal;

  • Une constipation ou diarrhée de plus de deux semaines dont l’origine n’est pas connue;

  • S’il y a une perte de poids importante;

  • Si la douleur rectale est prolongée à chaque évacuation des selles.

 

Remarque :

  • N’hésitez pas à contacter votre pharmacien pour tout conseil par rapport aux produits en vente libre;

  • Consultez votre médecin, si vous êtes une femme enceinte ou une personne âgée;

  • Le traitement médicamenteux doit nécessairement s’accompagner par des mesures hygiéno-diététiques.