La mycose des pieds se manifeste par des fissures, des plaques blanches, provoquant des démangeaisons parfois des rougeurs. Elle se localise sous les ongles et habituellement entre les orteils. A ne pas confondre avec un eczéma, ou le psoriasis.

pied2Prévention :
–    Bien sécher les pieds mouillés même entre les orteils ;
–    Eviter de marcher les pieds nus dans les endroits humides (piscine…etc) ;
–    Eviter les chaussettes de tissu synthétique, utiliser le coton naturel ;
–    Eviter les chaussures trop serrées ou de matière synthétique directement en contact avec la peau ;
–    Changer les chaussettes plusieurs fois par jour car la transpiration favorise les champignons ;
–    Désinfecter les chaussures avec un spray antifongique ou mettre des semelles antifongiques dans vos chaussures ;
–    Traiter les blessures de vos pieds s’il y en a ;
–    Eviter les aliments contenant levure et sucre (pain, alcool…) et prendre des yaourts au bifidus actif. (ce conseil est applicable quelque soit le type de mycose).
Remèdes naturels :
–    Mettre 1 à 2 cuillères à soupe de Bicarbonate de soude dans 1 litre d’eau tiède, bien tremper les pieds avec, puis rincer et sécher. Laisser les pieds dans cette solution pendant 5 à 10 minutes. Sinon vous pouvez utiliser un coton imbibé de cette solution et faire tamponner les pieds avec ;
–    Mettre 1 à 2 cuillères à soupe de sel (gros) dans 1 litre d’eau tiède, laisser les pieds dans cette solution pendant 5 à 10 minutes, bien rincer et sécher après.
Phytothérapie :
–    Frotter la zone atteinte avec une gousse d’ail 3 fois par jour.
Médication pharmaceutique :
–    Désinfecter la zone atteinte puis appliquer une crème antifongique, je conseille ces antifongiques : LAMISIL (à base de terbinafine), ECONAZOLE (imidazolés), je vous déconseille toute crème à base des dermocorticoïdes sauf sous l’avis d’un médecin et je ne pense pas que ça se vend sans ordonnance, de toute façon il y a beaucoup de formes pharmaceutiques (crème, émulsion…etc.) antifongiques sans ordonnance.
Remarque :
–    Essayer l’un de ces remèdes en ordre, d’abord les remèdes naturels, puis phytothérapie puis les crèmes antifongiques vendues en officine.