Avec l’arrivée du printemps, les pollens des arbres se propagent dans l’air et provoquent  une allergie qu’on appelle « rhume des foins » ou « pollinose » ou encore « rhinite pollinique » qui est une inflammation de la muqueuse nasale.
Des moisissures qui sont présents dans l’air en sont à l’origine aussi, ce type d’allergie est saisonnier, n’est pas permanent comme  Rhume des foinsla rhinite persistante due à des allergènes domestiques (acariens, poils de chat…).
Quels sont les symptômes ?
Ecoulement nasal, l’impression d’un nez bouché,
conjonctivite allergique possible, éternuement.
Prévention :
Avant de passer à un traitement voici ce qu’il faut faire pour prévenir l’allergie :
–    Eviter les longs séjours à la compagne, et les espaces verts (les jardins…) et faire attention avec les bouquets des fleurs.
–    Eviter la pratique du sport de plein air à cette période pollinique.
–    Fermer les fenêtres (voitures, maison…) surtout lorsqu’il y a du vent.
–    Lavez-vous souvent les cheveux (les pollens s’y adhèrent).
–    Aérez  votre intérieur le soir sur une façade opposé.

Régine alimentaire :
–    Supprimer les aliments favorisant la formation du mucus (laitages, œufs, sucre, farine blanche, graisses, alcool…).
–    Manger des légumes et des fruits frais.
–    Ajouter le curcuma (épice) à vos plats.

Compléments alimentaires :
–    Il existe aussi des soins à base de compléments naturels, tel que la vitamine C (prendre 1 gramme 3 fois par jour de vitamine C pendant la durée du rhume.
–    La vitamine B5, qui est un décongestionnant nasale ou les acides gras oméga-3 qui se trouvent dans les graisses de poissons et qui atténuent les inflammations de la gorge.

Photothérapie :
–    Grande ortie (Urtica dioica ) une infusion à base des feuilles d’ortie 3-4 tasses par  jour.
–    La pétasite () : en vente principalement sous forme de médicament prêt à l’emploi.
–    la camomille vraie (ou allemande), à prendre sous forme de tisane (infusion deux fois par jour).

Le traitement médicamenteux :
–    Les antihistaminiques qui sont efficaces sur le prurit nasal et larmoiement, bref les symptômes de l’allergie.
Attention certains d’eux donne un effet sédatif (Loratidine) donc le mieux est de choisir ceux qui sont dénués de cet effet comme la cétirizine (humex allergies, Réactine…) qui peuvent être indiqués toute la période de la grossesse pour la femme enceinte ayant ce type d’allergie.Rhume des foins
–    Pour le nez congestionné, on conseille « le béclométasone » par voie nasale (Humex rhume des foins).
Remarque :
Si les symptômes persistent, il faut avoir le recours à la désensibilisation afin de déterminer l’allergène responsable, n’hésitez pas à contacter votre médecin.