Medicaments

Quelles précautions à envisager en cas de prise des corticoïdes ?

Categories:

Les corticoïdes sont des anti-inflammatoires stéroïdiens (AIS) qui constituent une grande famille de médicaments dérivé du cortisol le principal glucocorticoïde surrénalien (dérivé du cholestérol). Il faut les utiliser la moindre durée possible avec les moins doses possibles tout en faisant attention aux contre-indications.

 

medicaments-generiquesTypes de corticoïdes

–    Corticoïdes à effet court (prednisone, prednisolone, méthylprednisolone) 

–    Corticoïdes à effet intermédiaire (triamcinolone, paraméthasone) 

–    Corticoïdes à effet prolongé (bétaméthasone, dexaméthasone, cortivazol)

 

 

Les effets des corticoïdes 

Les effets métaboliques :

–    le foie: une synthèse accrue de glucose ce qui provoque une augmentation de la glycémie avec un déséquilibre chez les patients diabétiques.
–    Tissu adipeux : une redistribution des masses grasses.
–    Muscle strié squelettique : augmentation du flux d’acides aminés vers la circulation  sanguine aboutissant à une réduction de la masse musculaire.
–    Tissu osseux : le cortisol induit un catabolisme osseux global induisant à l’ostéoporose chez l’adulte et retard de croissance chez l’enfant.

Les effets inflammatoires :

–    L’inhibition de la production des prostaglandines et des leukotriènes Cortivazol(qui interviennent dans le phénomène de l’inflammation) c’est pour cela ces médicaments sont plus efficace par rapport les anti-inflammatoires non stéroïdiens, et comme les prostaglandines ont aussi un effet protecteur de la muqueuse de l’estomac, la prise des AIS est nuisible.
Les effets immunosuppresseurs :
–    Inhibition des intermédiaires de l’inflammation et donc un effet immunosuppresseur.

 Les effets rénaux :

–    Rétention hydrosodée (rétention d’eau, œdème), hypokaliémie (diminution du potassium) et hypertension artérielle. A long terme, peuvent supprimer la production naturelle d’hormones corticostéroïdes.

 

Précautions d’emploi 

–    Pour les corticoïdes pris par voie orale : une prise unique le matin à 8h, respecter la même heure toute la durée de traitement.
–    Fractionner les prises si la dose quotidienne est très élevée ;
–    Déconseiller chez la femme qui allaite.
–    Une cure courte ne doit pas dépasser 5 jours.
–    Pour les corticoïdes pris par voie dermique : ne pas utiliser que sur la zone indiquée pendant une durée déterminée, l’arrêt doit être progressif.
–    Effectuer un bilan infectieux en cas de prise prolongée, le traitement corticoïde étant susceptible de réveiller un foyer latent.
–    La corticothérapie est contre indiquée en cas d’une affection de l’herpès ou la varicelle.

En cas d’arrêt de corticothérapie

–    Il ne faut jamais interrompre un traitement de longue durée brusquement, ça risque d’entraîner une insuffisance rénale aiguë, avec asthénie et troubles de l’humeur. L’arrêt doit être précédé d’une diminution progressive des doses déterminée par votre médecin (réduction tous les dix jours de 10% de la posologie).

Le régime à suivre

–    Riche en calcium associé ou non à la vitamine D, sans sodium si la posologie est supérieure à 15-20 mg par jour.
–    Prise limitée de sucres à absorption rapide à cause de l’effet hyperglycémiant et en protéines.
–    Un supplément de potassium en cas de traitement à forte dose pendant une longue durée.
–    La prise d’un pansement gastrique (sels d’aluminium, sucralfate) est nécessaire afin de prévenir une affection ulcéreuse gastro-duodénale, cette prise doit être espacée de la prise des corticoïdes pour ne pas diminuer leur absorption intestinale.

Nystatine.

Categories:

NystatinLa nystatine est un médicament polyène antimycosique réservé à l’usage topique à cause de sa toxicité. Les Candida sont sensibles à la nystatine.
Utilisations

Des infections à Candida cutanées, vaginales, des muqueuses et de l’œsophage peuvent être traitées par la nystatine. Les Cryptococcus sont également sensibles à la nystatine.

La nystatine est souvent utilisée en prophylaxie chez des patients à haut risque pour des mycoses, telles les patients sidéens à faible taux de CD4+ ainsi que les patients sous chimiothérapie.

Elle est prescrite en unités, à des doses variant de 100 000 (pour des infections orales) à 1 million (pour des infections intestinales).

 

http://fr.wikipedia.org/wiki/Nystatine

CALCIBRONAT

Categories:

Dans quel cas le médicament CALCIBRONAT est-il prescrit ?

Ce médicament est une association de substances sédatives.

Il est utilisé dans le traitement d’appoint des troubles légers du sommeil, de l’irritabilité et de la nervosité.

Vous pouvez consulter le(s) article(s) suivants :

  •     Anxiété
  •     Insomnie
  •     Troubles du sommeil chez l’enfant

Présentations du médicament CALCIBRONAT
CALCIBRONAT 2 g : comprimé effervescent (blanc) ; boîte de 20
– Non remboursé – Prix libre
CALCIBRONAT 2 g : comprimé effervescent (blanc) ; boîte de 60
– Non remboursé – Prix libre

 

Source ; http://www.eurekasante.fr/medicaments/vidal-famille/medicament-mcalcb01-CALCIBRONAT.html

CALCIBRONAT

Categories:

Dans quel cas le médicament CALCIBRONAT est-il prescrit ?

Ce médicament est une association de substances sédatives.

Il est utilisé dans le traitement d’appoint des troubles légers du sommeil, de l’irritabilité et de la nervosité.

Vous pouvez consulter le(s) article(s) suivants :

  •     Anxiété
  •     Insomnie
  •     Troubles du sommeil chez l’enfant

Présentations du médicament CALCIBRONAT
CALCIBRONAT 2 g : comprimé effervescent (blanc) ; boîte de 20
– Non remboursé – Prix libre
CALCIBRONAT 2 g : comprimé effervescent (blanc) ; boîte de 60
– Non remboursé – Prix libre

RHINATHIOL PROMETHAZINE

Categories:

RHINATHIOL PROMETHAZINE : ses indications

Traitement symptomatique des toux non productives gênantes en particulier à prédominance nocturne.

Remarque : l’association d’un antitussif et d’un expectorant n’est pas justifiée.
RHINATHIOL PROMETHAZINE : pathologies pour lesquelles il peut-être prescrit
• Toux non productive
Classe thérapeutique     Allergologie Pneumologie
Principes actifs     Carbocistéine ,  Prométhazine
Excipients     Saccharose,  Parahydroxybenzoate de méthyle (E218),  Colorant caramel (E150),  Vanilline,  Alcool,  Sodium hydroxyde (E524),  Eau purifiée,  Parfum cacao : Vanille,  Cacao,  Vanilline,  Acétique acide ester,  Butyrique acide ester,  Caproïque acide ester,  Isobutyrique acide ester,  Valérique acide ester,  Ethylique alcool ester,  Butylique alcool ester,  Amylique alcool ester,  Hexylique alcool ester,  Solvant : Ethylique alcool,  Propylèneglycol (E1520)
Statut     Ce médicament est NON SOUMIS A PRESCRIPTION MEDICALE
Tx de remboursement SS     0 %
Laboratoire     Sanofi-Aventis France
Présentation Précautions Grossesse et allaitement Effets indésirables
RHINATHIOL PROMETHAZINE : sa posologie

Voie orale.

RESERVE A L’ADULTE ET A L’ENFANT DE PLUS DE 2 ANS.

Le traitement symptomatique doit être court (quelques jours) et limité aux horaires où survient la toux.

Adulte

3 à 4 cuillères à soupe (15 ml) par jour.

Enfant

Utiliser la cuillère-mesure fournie avec ce sirop :

·         de 24 à 30 mois : 3 à 4 cuillères-mesure de 5 ml par jour,
·         de 30 mois à 12 ans : 4 à 6 cuillères-mesure de 5 ml par jour,
·         de 12 à 15 ans : 6 à 9 cuillères-mesure de 5 ml par jour.

Il convient de privilégier les prises vespérales en raison de l’effet sédatif prononcé de la prométhazine.

RHINATHIOL PROMETHAZINE : son aspect et forme
Absence d’information dans l’AMM.

RHINATHIOL PROMETHAZINE : sa présentation

RHINATHIOL PROMETHAZINE : comment ça marche

ANTIHISTAMINIQUE A USAGE SYSTEMIQUE

(R : système respiratoire)

Prométhazine

Antihistaminique H1, phénothiazine à chaîne latérale aliphatique, qui se caractérise par :

·         un effet sédatif marqué aux doses usuelles, d’origine histaminergique et adrénolytique centrale,
·         un effet anticholinergique à l’origine d’effets indésirables périphériques.
·         un effet adrénolytique périphérique, pouvant retentir au plan hémodynamique (risque d’hypotension orthostatique).

Les antihistaminiques ont en commun la propriété de s’opposer, par antagonisme compétitif plus ou moins réversible, aux effets de l’histamine notamment sur la peau, les bronches, l’intestin, et les vaisseaux.

Ils possèdent pour la plupart une activité antitussive. qui est modeste par elle-même mais qui potentialise les effets des antitussifs centraux morphiniques ainsi que ceux d’autres bronchodilatateurs comme les aminés sympathomimétiques auxquelles ils sont souvent associés.

Éthylmorphine

Categories:

COMPOSITION     

Aethylmorphin. hydrochlorid. 5 mg – Lactos. – Polyvidon. – Magnes. Stearas – Erythrosin. Pro compres. Uno.

PROPRIÉTÉS

L’éthylmorphine est un antitussif narcotique d’action centrale agissant par diminution de l’excitabilité du centre de la toux ; elle présente également une action dépressive sur le centre respiratoire.

PHARMACOCINÉTIQUE

L’éthylmorphine est bien absorbée par voie orale dans le tractus gastro-intestinal. Sa durée d’activité est de 4 à 5 heures.
Son métabolisme hépatique la transforme partiellement en morphine.

INDICATIONS

Traitement symptomatique des toux non productives.

POSOLOGIE ET MODE D’EMPLOI

Posologie usuelle :

Adultes :

– 50 mg de codéthyline/jour, soit 10 comprimés par jour en plusieurs prises à 4 heures d’intervalle minimum.
– dose maximale par prise : 4 comprimés/prise (20 mg).
– dose maximale par jour : 100 mg/jour.

Enfants de 8 ans à 14 ans (25 à 48 kg) :

– 0,3 à 0,6 mg de chlorhydrate d’éthylmorphine/kg/24 h, soit 3 à 6 comprimés, à répartir dans la journée selon l’âge.
– Dose maximale par jour : ne pas dépasser 0,6 mg de codéthyline/kg/j.

La durée du traitement devra rester aussi brève que possible.

CONTRE-INDICATIONS     

– Hypersensibilité connue à un des constituants.
– Toux productive
– Insuffisance respiratoire quel que soit son degré, en raison de l’effet dépresseur sur les centres respiratoires, et de la nécessité de respecter la toux.
– Enfants de moins de 8 ans.
EFFETS INDÉSIRABLES     

– Les effets indésirables de la codéthyline sont comparables à ceux des autres opiacés, mais, aux doses thérapeutiques, plus rares et plus modérés.
Possibilité de : constipation, somnolence, états vertigineux, nausées, vomissements, bronchospasme, réactions cutanées allergiques, dépression respiratoire (cfr. Contre-indications).
– Risque de dépendance aux doses supra-thérapeutiques ou en cas de traitement prolongé et de syndrome de sevrage à l’arrêt brutal qui a été observé chez l’utilisateur et le nouveau-né de mère toxicomane.
PRÉCAUTIONS PARTICULIÈRES     

– Sujets âgés : il est prudent de réduire la posologie initiale de 50 % éventuellement, par après, augmenter en fonction de la tolérance et des besoins.
– Prudence en cas d’hypertension intracrânienne qui pourrait être majorée.
– La prise de boissons alcoolisées ou d’autres dépresseurs du SNC pendant le traitement est fortement déconseillée.
GROSSESSE ET LACTATION     

– En l’absence de données sur la codéthyline, il est prudent de ne pas l’utiliser pendant le 1er trimestre (risque tératogène) ou à la fin de la grossesse (risque
nouveau-né).
– Allaitement : par prudence, éviter l’administration pendant l’allaitement (quelques cas d’hypotonie et de pauses respiratoires ayant été décrits chez des nourrissons   après ingestion par les mères de codéine – alcaloïde très proche de la codéthyline – à doses supra-thérapeutiques).
INTERACTIONS     

– Tranquillisants et dépresseurs du SNC.
– Autres dérivés morphiniques (analgésiques, antitussifs).

EFFERTS SUR LA CAPACITÉ DE CONDUIRE UN VÉHICULE ET D’UTILISER DES MACHINES     

L’attention est appelée sur les risques de somnolence attachés à l’emploi de ce médicament, surtout lors d’utilisation simultanée d’alcool ou de dépresseurs du SNC.

SURDOSAGE     

– Signes chez l’adulte : dépression aiguë des centres respiratoires (cyanose, ralentissement respiratoire), somnolence, vomissements, ataxie, œdème pulmonaire (plus rare), rash, prurit.
– Signes chez l’enfant : ralentissement de la fréquence respiratoire, pauses respiratoires, myosis, convulsions, signes d’histaminolibération : « bouffisure du visage », éruption urticarienne, collapsus, rétention d’urine.
– Traitement :
– Assistance respiratoire :
0,4 mg de chlorhydrate de naloxone en I.M., I.V. ou S.C., à répéter si nécessaire toutes les 2 à 3 minutes, maximum 3 injections.
– Plus en cas de convulsions :
diazépam : 0,1 à 0,2 mg/kg en I.M. ou en I.V. lente à répéter jusqu’à 4 fois par 24 heures, si nécessaire.

PRÉSENTATION     

Boîte de 50 comprimés, sous blister, dosés à 5 mg de chlorhydrate d’éthylmorphine
CONSERVATION     

A température ordinaire (15° – 25°C)

CONSERVER HORS DE PORTEE DES ENFANTS ; DÉLIVRANCE  

Délivrance libre en pharmacie.

 

http://www.erfa-sa.com/Codethyline/french/mono_scientifique_fr.html

Pholcodine

Categories:

200px-Pholcodine.svgLa pholcodine est un composé hémi-synthétique synthétisé à partir d’opium. Elle se trouve dans un large nombre de sirops anti-tussifs, prescrits principalement en cas de toux sèche et irritante. La pholcodine à un effet analgésique léger, bien que son pouvoir addictif semble presque inexistant.

Dextrométorphane

Categories:

Dans quel cas le médicament HUMEX TOUX SÈCHE DEXTROMÉTORPHANE est-il prescrit ?

Ce médicament contient un antitussif opiacé qui bloque le réflexe de la toux en agissant directement sur le cerveau. Il n’entraîne pas de dépendance, ni de dépression respiratoire aux doses usuelles.

Il est utilisé dans le traitement symptomatique des toux sèches et d’irritation.

Vous pouvez consulter le(s) article(s) sur les maladies suivantes :

Toux de l’adulte
Toux de l’enfant

Présentations du médicament HUMEX TOUX SÈCHE DEXTROMÉTORPHANE
HUMEX TOUX SÈCHE Adulte : sirop (arôme abricot) ; flacon de 200 ml avec godet doseur de 15 ml
– Non remboursé – Prix libre
HUMEX TOUX SÈCHE Adulte 15 mg/5 ml sans sucre : solution buvable (arôme citron-punch) ; boîte de 15 sachets-dose de 5 ml
– Non remboursé – Prix libre
HUMEX TOUX SÈCHE Enfant : sirop (arôme banane) ; flacon de 125 ml avec godet doseur gradué à 5 et 10 ml
– Non remboursé – Prix libre
Composition du médicament HUMEX TOUX SÈCHE DEXTROMÉTORPHANE
Sirop Ad p 15 ml    p sachet    Sirop Enf p 5 ml
Dextrométhorphane bromhydrate    20 mg    15 mg    5 mg
Saccharose    11,5 g        4 g
Substance active : Dextrométhorphane bromhydrate
Excipients communs : Eau purifiée, Sodium benzoate
Autres excipients (spécifiques à certaines formes) : Abricot arôme, Acide citrique anhydre, Acide citrique monohydrate, Banane arôme, Citron-punch arôme, Éthanol, Hyétellose, Limonène, Propylèneglycol, Saccharine sodique, Saccharose, Saccharose solution, Vanilline
Contre-indications du médicament HUMEX TOUX SÈCHE DEXTROMÉTORPHANE
Ce médicament ne doit pas être utilisé dans les cas suivants :

-asthme,
-insuffisance respiratoire,
-en association avec un antidépresseur de type IMAO,
-allaitement.

Attention

Ce médicament n’est pas adapté au traitement de la toux grasse, qui est un mécanisme de défense normal de l’organisme permettant l’évacuation des mucosités présentes dans les bronches.

La toux est un symptôme qui peut révéler de nombreuses maladies : consultez votre médecin si elle persiste plus de quelques jours.

Ces sirops contient du sucre (saccharose) en quantité notable.

Évitez la prise de boissons alcoolisées pendant le traitement.

Attention : conducteurCe médicament peut induire une somnolence, parfois intense chez certaines personnes. Cette somnolence peut être augmentée par la prise d’alcool ou d’autres médicaments sédatifs. La conduite et l’utilisation de machines dangereuses sont déconseillées, surtout dans les heures qui suivent la prise du médicament.
Interactions du médicament HUMEX TOUX SÈCHE DEXTROMÉTORPHANE avec d’autres substances

Ce médicament ne doit pas être associé aux antidépresseurs de type IMAO non sélectifs (MARSILID) ou sélectifs A (MOCLAMINE) : risque d’élévation de la température, d’agitation, de chute brutale de la tension artérielle.

Informez par ailleurs votre médecin ou votre pharmacien si vous prenez un médicament sédatif (tranquillisants, somnifères, certains médicaments contre la douleur contenant des opiacés, antidépresseurs, neuroleptiques…).
Fertilité, grossesse et allaitement
Grossesse :

L’utilisation ponctuelle de ce médicament pendant la grossesse est possible, à condition de respecter la posologie recommandée. Néanmoins, son utilisation dans les jours qui ont précédé l’accouchement doit être signalée au médecin ; en effet, une surveillance particulière du nouveau-né peut être nécessaire.
Allaitement :

Ce médicament passe dans le lait maternel. Il est contre-indiqué pendant l’allaitement.
Mode d’emploi et posologie du médicament HUMEX TOUX SÈCHE DEXTROMÉTORPHANE

Ce médicament doit être pris au moment où survient la toux, en espaçant les prises d’au moins 4 heures.
Posologie usuelle :

Adulte : 1 godet doseur de sirop Adulte, à renouveler si nécessaire, sans dépasser 6 godets de 15 ml par jour ou 1 à 2 sachets, à renouveler si nécessaire, sans dépasser 8 sachets par jour. En cas d’insuffisance hépatique et chez la personne âgée, la posologie initiale est réduite de moitié.

Enfant de 20 à 40 kg (soit environ 6 à 13 ans) : 1 godet de 5 ml de sirop Enfant, 1 à 4 fois par jour.

Enfant de 40 à 50 kg (soit environ 13 à 15 ans) : 1 godet de 10 ml de sirop Enfant, 1 à 4 fois par jour.

La durée du traitement ne doit pas dépasser 5 jours sans avis médical.
Conseils

Des mesures simples permettent de calmer les toux sèches : boissons chaudes et humidification de l’air ambiant.

La cigarette est irritante pour les bronches et entretient la toux : évitez de fumer ou d’être exposé à la fumée des autres.

Une toux nocturne aggravée par ce médicament peut être une toux allergique ; demandez l’avis de votre médecin.
Effets indésirables possibles du médicament HUMEX TOUX SÈCHE DEXTROMÉTORPHANE

Constipation, somnolence, état vertigineux, nausées, vomissements, réaction allergique cutanée, exceptionnellement bronchospasme.

Vous avez ressenti un effet indésirable susceptible d’être dû à ce médicament, vous pouvez le déclarer en téléchargeant le formulaire.
Laboratoire Urgo

Dans quel cas le médicament HUMEX TOUX SÈCHE DEXTROMÉTORPHANE est-il prescrit ?

Ce médicament contient un antitussif opiacé qui bloque le réflexe de la toux en agissant directement sur le cerveau. Il n’entraîne pas de dépendance, ni de dépression respiratoire aux doses usuelles.

Il est utilisé dans le traitement symptomatique des toux sèches et d’irritation.

Vous pouvez consulter le(s) article(s) sur les maladies suivantes :

Présentations du médicament HUMEX TOUX SÈCHE DEXTROMÉTORPHANE

HUMEX TOUX SÈCHE Adulte : sirop (arôme abricot) ; flacon de 200 ml avec godet doseur de 15 ml
– Non remboursé – Prix libre
HUMEX TOUX SÈCHE Adulte 15 mg/5 ml sans sucre : solution buvable (arôme citron-punch) ; boîte de 15 sachets-dose de 5 ml
– Non remboursé – Prix libre
HUMEX TOUX SÈCHE Enfant : sirop (arôme banane) ; flacon de 125 ml avec godet doseur gradué à 5 et 10 ml
– Non remboursé – Prix libre

Composition du médicament HUMEX TOUX SÈCHE DEXTROMÉTORPHANE

Sirop Ad p 15 ml p sachet Sirop Enf p 5 ml
Dextrométhorphane bromhydrate 20 mg 15 mg 5 mg
Saccharose 11,5 g 4 g
Excipients communs : Eau purifiée, Sodium benzoate
Autres excipients (spécifiques à certaines formes) : Abricot arôme, Acide citrique anhydre, Acide citrique monohydrate, Banane arôme, Citron-punch arôme, Éthanol, Hyétellose, Limonène, Propylèneglycol, Saccharine sodique, Saccharose, Saccharose solution, Vanilline

Contre-indications du médicament HUMEX TOUX SÈCHE DEXTROMÉTORPHANE

Ce médicament ne doit pas être utilisé dans les cas suivants :

Attention

Ce médicament n’est pas adapté au traitement de la toux grasse, qui est un mécanisme de défense normal de l’organisme permettant l’évacuation des mucosités présentes dans les bronches.

La toux est un symptôme qui peut révéler de nombreuses maladies : consultez votre médecin si elle persiste plus de quelques jours.

Ces sirops contient du sucre (saccharose) en quantité notable.

Évitez la prise de boissons alcoolisées pendant le traitement.

Attention : conducteurCe médicament peut induire une somnolence, parfois intense chez certaines personnes. Cette somnolence peut être augmentée par la prise d’alcool ou d’autres médicaments sédatifs. La conduite et l’utilisation de machines dangereuses sont déconseillées, surtout dans les heures qui suivent la prise du médicament.

Interactions du médicament HUMEX TOUX SÈCHE DEXTROMÉTORPHANE avec d’autres substances

Ce médicament ne doit pas être associé aux antidépresseurs de type IMAO non sélectifs (MARSILID) ou sélectifs A (MOCLAMINE) : risque d’élévation de la température, d’agitation, de chute brutale de la tension artérielle.

Informez par ailleurs votre médecin ou votre pharmacien si vous prenez un médicament sédatif (tranquillisants, somnifères, certains médicaments contre la douleur contenant des opiacés, antidépresseurs, neuroleptiques…).

Fertilité, grossesse et allaitement

Grossesse :

L’utilisation ponctuelle de ce médicament pendant la grossesse est possible, à condition de respecter la posologie recommandée. Néanmoins, son utilisation dans les jours qui ont précédé l’accouchement doit être signalée au médecin ; en effet, une surveillance particulière du nouveau-né peut être nécessaire.

Allaitement :

Ce médicament passe dans le lait maternel. Il est contre-indiqué pendant l’allaitement.

Mode d’emploi et posologie du médicament HUMEX TOUX SÈCHE DEXTROMÉTORPHANE

Ce médicament doit être pris au moment où survient la toux, en espaçant les prises d’au moins 4 heures.

Posologie usuelle :

  • Adulte : 1 godet doseur de sirop Adulte, à renouveler si nécessaire, sans dépasser 6 godets de 15 ml par jour ou 1 à 2 sachets, à renouveler si nécessaire, sans dépasser 8 sachets par jour. En cas d’insuffisance hépatique et chez la personne âgée, la posologie initiale est réduite de moitié.
  • Enfant de 20 à 40 kg (soit environ 6 à 13 ans) : 1 godet de 5 ml de sirop Enfant, 1 à 4 fois par jour.
  • Enfant de 40 à 50 kg (soit environ 13 à 15 ans) : 1 godet de 10 ml de sirop Enfant, 1 à 4 fois par jour.

La durée du traitement ne doit pas dépasser 5 jours sans avis médical.

Conseils

Des mesures simples permettent de calmer les toux sèches : boissons chaudes et humidification de l’air ambiant.

La cigarette est irritante pour les bronches et entretient la toux : évitez de fumer ou d’être exposé à la fumée des autres.

Une toux nocturne aggravée par ce médicament peut être une toux allergique ; demandez l’avis de votre médecin.

Effets indésirables possibles du médicament HUMEX TOUX SÈCHE DEXTROMÉTORPHANE

Constipation, somnolence, état vertigineux, nausées, vomissements, réaction allergique cutanée, exceptionnellement bronchospasme.

Vous avez ressenti un effet indésirable susceptible d’être dû à ce médicament, vous pouvez le déclarer en téléchargeant le formulaire.

Noscapine

Categories:

200px-Narkotin_-_Narcotine.svgLa noscapine est la dénomination commune internationale de la L-narcotine. C’est un alcaloïde dont les propriétés sont proches de celles de la codéïne et de la morphine. Son nom narcotine provient du mot grec signifiant assoupissements : narkê.

Elle a été découverte en 1803 par Derosne. Elle se présente sous la forme d’un solide cristallisé, blanc, de saveur amère2.

Utilisée comme un antitussif non narcotique elle peut néanmoins provoquer des vertiges, somnolences, troubles gastro-intestinaux, une certaine excitation-confusion ainsi qu’une dépression respiratoire en cas de surdosage.
Notes et références

↑ Masse molaire calculée d’après Atomic weights of the elements 2007 [archive], sur www.chem.qmul.ac.uk.
↑ L. Boucherie, E. Coudray, Guide pratique de chimie, Paris, 1906.

TOCLASE

Categories:

Antitussif non opiacé non antihistaminique- Dans quel cas le médicament TOCLASE TOUX SÈCHE est-il prescrit ?

Cette solution buvable contient un antitussif qui agit sur les centres de la toux.

Elle est utilisée dans le traitement symptomatique de la toux sèche.

Vous pouvez consulter le(s) article(s) sur les maladies suivantes :

    Toux de l’adulte

Présentations du médicament TOCLASE TOUX SÈCHE
TOCLASE TOUX SÈCHE : solution buvable (arôme poire) ; flacon de 150 ml avec verre doseur de 10 ml
– Non remboursé – Prix libre
Composition du médicament TOCLASE TOUX SÈCHE
p 10 ml
Pentoxyvérine citrate    21,3 mg
Sorbitol    3 g
Substance active : Pentoxyvérine citrate
Excipients : Acétaldéhyde, Acétate d’amyle, Acétate d’éthyle, Acide citrique monohydrate, Alcool benzylique, Angélique, Citron essence, Eau purifiée, Gin-fizz arôme, Glycérol, Linalol, N-butanol, Orange essence, P-hydroxybenzoate de méthyle, P-hydroxybenzoate de propyle, Poire arôme, Propylèneglycol, Saccharine sodique, Sodium citrate, Sorbitol, Terpinéol, Triacétine, Vanilline
Contre-indications du médicament TOCLASE TOUX SÈCHE
Ce médicament ne doit pas être utilisé dans les cas suivants :

asthme,

insuffisance respiratoire,

risque de glaucome à angle fermé,

risque de blocage des urines (adénome de la prostate),

enfant de moins de 15 ans.

Attention

Ce médicament n’est pas adapté au traitement de la toux grasse, qui est un mécanisme de défense normal de l’organisme permettant l’évacuation des mucosités présentes dans les bronches.

La toux est un symptôme qui peut révéler de nombreuses maladies (allergie, maladie cardiaque, pulmonaire, digestive…) : consultez votre médecin si elle persiste plus de quelques jours.

Attention : conducteurCe médicament peut induire une somnolence, parfois intense chez certaines personnes. Cette somnolence peut être augmentée par la prise d’alcool ou d’autres médicaments sédatifs. La conduite et l’utilisation de machines dangereuses sont déconseillées, surtout dans les heures qui suivent la prise du médicament.
Fertilité, grossesse et allaitement

L’effet de ce médicament pendant la grossesse ou l’allaitement est mal connu. L’évaluation du risque éventuel lié à son utilisation est individuelle : demandez conseil à votre pharmacien ou à votre médecin.
Mode d’emploi et posologie du médicament TOCLASE TOUX SÈCHE

La solution buvable doit être prise au moment où survient la toux.

Les prises doivent être espacées d’au moins 6 heures.
Posologie usuelle :

Adulte : 1 dose de 10 ml, 4 fois par jour.

Chez la personne âgée, l’insuffisant hépatique ou rénal, la posologie initiale est généralement réduite de moitié.

La durée du traitement ne doit pas dépasser 5 jours sans avis médical.
Conseils

Ce médicament peut être en accès libre dans certaines pharmacies ; néanmoins, n’hésitez pas à demander conseil à votre pharmacien.

La pentoxyvérine n’entraîne pas de dépression respiratoire aux doses usuelles.

La cigarette est irritante pour les bronches et entretient la toux : évitez de fumer ou d’être exposé à la fumée des autres.

Des mesures simples permettent de calmer les toux sèches : boissons chaudes et humidification de l’air ambiant.
Effets indésirables possibles du médicament TOCLASE TOUX SÈCHE

Constipation, nausées, vomissements, bouche sèche, réaction allergique cutanée, vertiges, somnolence.

Comme tous les médicaments et confiseries contenant des sucres non absorbables (sorbitol, maltitol…), possibilité de diarrhée en cas d’apport important.

Vous avez ressenti un effet indésirable susceptible d’être dû à ce médicament, vous pouvez le déclarer en téléchargeant le formulaire.
Laboratoire Pierre Fabre Médicament