Juin 6, 2013

La toux, quels traitements envisager ?

Categories:

La toux est une réaction permettant généralement de rejeter vers l’extérieur les sécrétions accumulées dans les bronches, on distingue une toux sèche irritante longue à guérir, et une toux grasse ou productive qui génère des glaires ou des sécrétions blanches, jaunes ou vertes.
Traitement – Prévention :
–    Toux sèche : Il faut éviter d’abord tout ce qui favorise l’irritation des poumons : le tabagisme, la pollution atmosphérique, les fumées…etc. L’inflammation devrait se guérir au bout de quelques jours sinon le recours à la médication, si ça ne s’améliore pas, vous devez vite consulter un médecin.
–    Des mesures simples permettent de calmer les toux sèches : boissons chaudes et humidification de l’air ambiant.
Phytothérapie :
–    Toux sèche : Boire ½ tasse : 6 fois par jour d’une infusion préparée avec du thym, l’origan et de la réglisse en poudre à doses égales. (la réglisse déconseillée en cas de grossesse) ;thym
–    Toux grasses et bronchite : Boire 2 à 3 tasses de décoction d’Aunée officinale par jour. Vous pouvez y ajouter 5g de feuilles d’eucalyptus.
(L’Aunée est déconseillée en cas de grossesse). A prendre 2 gousses d’ail par jour. Masser la poitrine et le dos 2 fois par jour avec 5 gouttes d’huile essentielle d’eucalyptus et de thym mélangées à 2 c. à c. d’huile d’olive ou de tournesol.
Remarque : vous pouvez trouver des sirops ou des tisanes à base de ces plantes en pharmacie.
Médicaments – Toux sèche :
–    Les antitussifs : suppriment le réflexe tussigène ce qui permet à la muqueuse de se régénérer, leur utilisation ne doit pas dépasser quelques jours. On distingue des antitussifs opiacés, antihistaminiques, non opiacés et non antihistaminiques.
–    Les antitussifs opiacés : contiennent la codéine, la noscapine, la dextrométorphane, de la pholcodine  ou l’éthylmorphine, qui ne doivent pas être utilisés en vas d’insuffisance respiratoire ou de toux liée à l’asthme, ils entraînent parfois une sédation gênante en cas de conduite de véhicules, on note aussi parmi leurs effets indésirables : constipation, et vertiges. La dextrométorphane est la substance ayant le moins d’effets indésirables. Parmi ces médicaments : néo-codion sirop, Biocalyptol, Thiopectol.sirop
–    Les antitussifs antihistaminiques : sont recommandés pour la toux survenant la nuit, en raison de leur effet sédatif. Parmi leur effets indésirables : sécheresse de bouche, constipation, rétention urinaire…) sont contre indiqué en cas de glaucome à angle fermé, adénome de la prostate…). Parmi ces médicaments : Toplexil, Rhinathiol.
–    Les antitussifs non opiacés et non antihistaminiques : ils présentent moins d’effets indésirables, Parmi ces médicaments : PAXÉLADINE, TOCLASE…etc.
Toux grasse :
–    Les sirops contiennent des fluidifiants bronchiques destinés à diminuer la viscosité des sécrétions et donc faciliter les expectorations. Leur usage est rarement indispensable. Parmi ces médicaments : Carbocistéine, Fluimicil, Humex toux grasse, Muxol, Rhinathiol…etc.
Références :
http://www.eurekasante.fr/maladies/voies-respiratoires/toux-adulte.html?pb=traitements
– « Bien prescrire les médicaments » 2 ème  édition de l’organisation mondiale de la santé.
– Larousse encyclopédie des plantes médicinales.